Une nouvelle version de Freebox OS semble confirmer l’arrivée des machines virtuelles, qui démultiplieraient les possibilités de la Freebox

Bientôt une mini antennes 4G à connecter à la Freebox Delta ? 

Nous vous rapportions récemment qu’un freenaute avait découvert de nouvelles fonctionnalités dans le code d’une version de test de Freebox OS. Ce nouveau firmware, qui pourrait être déployé prochainement, permet la possibilité d’activer un pare feu pour l’IPv6 (qui a depuis été lancé et dont vous pouvez retrouver le fonctionnement ici), la possibilité de connecter une antenne externe pour la 4G mais également de créer des machines virtuelles

Et ce dernier point qui semble se confirmer. En effet, @Tiino-X83 a découvert une nouvelle version test de Freebox OS, qui montre que les VMs apparaissent sur de nombreuses lignes de code. De plus, il y a même des liens vers des distributions Linux. Concrètement, si cette fonctionnalité devait arriver sur la Freebox Delta, elle permettrait de la transformer en véritable ordinateur, en utilisant son hardware (disque dur, RAM, etc.). Cela permettrait donc théoriquement de faire tourner de nombreux logiciels sur la Freebox et donc de démultiplier les services. A noter tout de même que l’utilisation serait limitée du fait du processeur de la Freebox.

 

 

 

Commentaires


  • dt99 a écrit
    pour cela il faudrait que les cpu soient plus puissantes ....

    La Delta est équipée d'un Snapdragon 835, comme beaucoup de smartphones haut de gamme.

    Les entreprises virtualisent des environnements avec beaucoup moins que ça.

    Inutile de lancer une nouvelle polémique sur du vent...


  • Salut,

    Ça serait vraiment bien si c'est le cas.

    Nous pourrions (enfin...) faire tourner nous propres outils de nas.

    Mon Synology comment à tirer la langue et il me manque un logiciel de surveillance caméra sur IP. ?


  • gné a écrit
    dt99 a écrit pour cela il faudrait que les cpu soient plus puissantes .... La Delta est équipée d'un Snapdragon 835, comme beaucoup de smartphones haut de gamme. Les entreprises virtualisent des environnements avec beaucoup moins que ça. Inutile de lancer une nouvelle polémique sur du vent...

    Le Snapdragon est coté player et non server. Coté server, c'est un Quad-Core ARMv8 Cortex-A72 avec 2 Go de RAM.

    Avec ce type de processeur et la RAM mise en place c'est suffisant, mais par contre pour le server de la V6, c'est un peu limite avec son vieux processeur et ses 512 Mo de RAM.


  • PPTOTO a écrit
    Le Snapdragon est coté player et non server. Coté server, c'est un Quad-Core ARMv8 Cortex-A72 avec 2 Go de RAM. Avec ce type de processeur et la RAM mise en place c'est suffisant, mais par contre pour le server de la V6, c'est un peu limite avec son vieux processeur et ses 512 Mo de RAM.

    De toute manière, pour avoir quelque chose qui ressemble à un ordi, il faut être connecté à un écran. C'est donc forcément sur le player que cela tournera.




  • Auzance a écrit
    PPTOTO a écrit Le Snapdragon est coté player et non server. Coté server, c'est un Quad-Core ARMv8 Cortex-A72 avec 2 Go de RAM. Avec ce type de processeur et la RAM mise en place c'est suffisant, mais par contre pour le server de la V6, c'est un peu limite avec son vieux processeur et ses 512 Mo de RAM. De toute manière, pour avoir quelque chose qui ressemble à un ordi, il faut être connecté à un écran. C'est donc forcément sur le player que cela tournera.

    Pour te connecter à Freebox OS tu n'as pas besoin du Player et pour te connecter à une machine virtuelle chez Ovh ou online tu n'as pas non plus besoin d'un player. 

    Donc ça sera la même chose à mon avis, car si tu comptes déconnecter la TV pour utiliser ta machine virtuelle, madame ne va pas apprécier !! tongue-out



  • PPTOTO a écrit
    Pour te connecter à Freebox OS tu n'as pas besoin du Player et pour te connecter à une machine virtuelle chez Ovh ou online tu n'as pas non plus besoin d'un player.  Donc ça sera la même chose à mon avis, car si tu comptes déconnecter la TV pour utiliser ta machine virtuelle, madame ne va pas apprécier !! 

    Je me connecte effectivement à Freebox OS depuis mon ordi. Mais du coup, je ne vois pas l'intérêt d'une machine virtuelle dans la box, surtout pour le grand public.

    En l'occurrence, j'imagine plutôt l'idée que la Devialet remplace un ordinateur et permette d'en faire l'économie, pour tous ces gens qui ne voient l'ordinateur que comme un outil de bureautique.



  • Auzance a écrit
      Je me connecte effectivement à Freebox OS depuis mon ordi. Mais du coup, je ne vois pas l'intérêt d'une machine virtuelle dans la box, surtout pour le grand public.
    je fais partie du "grand public" et j'utilise de la VM sur NAS....


  • gné a écrit
    dt99 a écrit pour cela il faudrait que les cpu soient plus puissantes .... La Delta est équipée d'un Snapdragon 835, comme beaucoup de smartphones haut de gamme. Les entreprises virtualisent des environnements avec beaucoup moins que ça. Inutile de lancer une nouvelle polémique sur du vent...

    Vu le hardware du serveur Delta, les seuls possibilités sont des containers KVM/LXC et/ou Docker.

    n'espérez pas de la VM windows, ou alors, voir avec le Windows 10 arm, mais là encore, la plupart de vos logiciels ne fonctionnera pas, car, optimisé pour les proc X86/X64 à jeux d'instruction Intel/AMD


  • jinge333 a écrit
    Exemples: - faire tourner android - émulateurs jeux vidéos ancienne génération - isolation de l'environnement pour des applications streaming (jeux ou applis)

    Si tu fais référence à faire tourner d'anciens jeux PC, ce n'est pas de l'émulation puisque tu n'émules pas le système mais uniquement le matériel en utilisant le matériel de ta machine mais les instructions processeurs de la machine que tu émules. Ton windows que tu installes dans ta VM lui est le vrai windows et non une émulation, donc non on émule pas les anciens jeux et on émule pas windows on émule la machine rien d'autres.

    Et encore en pratique on parle même pas d'émulation, car émulation c'est exécuté des instructions d'un CPU ou GPU, avec un CPU/GPU gérant d'autres instructions, ce qui est le cas par exemple des émulateurs SNES, NES et toutes les consoles en fait. En effet, les consoles ont leur propre CPU, ne répondant pas aux normes des CPU d'ordinateurs, mais à des instructions spécifiques. Les CPU à part depuis la PS3, où sur cette dernière c'était architecture ARM donc du standard (ARM c'est ce qu'on a dans les téléphones pour info ^^), mais leur propre architecture.

    L'émulateur consiste alors à connaître ces fameuses instructions, ainsi donc le jeu qui est "joué", envoi des instructions au processeur de la console, ici représenté par l'émulateur, l'émulateur comprends ces instructions et va donc agir en conséquence comme le ferait le CPU de la machine, sauf que là ce n'est pas un CPU qui agit mais un programme, le programme lui pour fonctionner doit envoyer et recevoir des instructions du processeur comme tout programme informatique.

    Donc l'émulateur agît comme un processeur de la dite console, on parle alors d'émulation car on émule justement le CPU.

    En revanche une machine virtuelle (dénommée VM dans le jargon ^^), émule que le matériel et ce n'est pas une réelle émulation, c'est simplement qu'elle fait le lien entre la machine virtuelle et le vrai matériel. Ainsi, ta machine virtuelle contient un véritable OS, non modifié qui reçoit et envoi ses instructions aux différents programmes qui tournent sur la machine. Le CPU lui reste émulé au niveau de son architecture bien entendu, mais le système lui n'est pas émulé ni même les programmes qui tournent au sein de ce système.

    La différence est importante car l'émulation est illégal mais en général toléré pour les jeux et consoles qui sont plus en vente par l'éditeur, en revanche l'usage d'une machine virtuelle n'a rien d'illégal et ce n'est même pas détectable par le système installé dessus.

    En revanche, Wine par exemple qui permet de faire fonctionner les jeux (et certains logiciels) sous Linux alors que se sont des programmes Windows, est à tord considéré comme émulateur. A tord, car Wine n'émule pas le CPU, les instructions processeur sont identiques que se soit sous Windows ou sous Linux.

    Par contre pendant de longues années Microsoft en a fait la chasse, déposant même une plainte contre la fonction WineHQ pour émulation de Windows. Le tribunal à rendu depuis son verdict : Wine n'est pas un émulateur. En effet, Wine n'émule pas le système, Wine recrée Windows ce qui n'est plus pareil.

    En effet, le projet Wine consiste à développer sous Linux (et Mac car il y a une version pour Mac ^^), avec donc l'API du système, l'API de Windows. En clair et comme l'a expliqué au tribunal WineHQ, ils vont sur le MSDN, documentation officielle et gratuite de Microsoft, qui décrit les différents fonctions de l'API de Windows. Tout y est : de l'API du kernel à l'API pour DirectX, .NET et j'en passe.

    A partir de là, WineHQ a donc l'information sur : le nom de la fonction, son prototype (arguments demandés, type des arguments et type de retour de la fonction), la description de ce que ça fait et même souvent des exemples d'utilisation. Une fois qu'ils ont cette information, ils se contentent de créer une fonction avec ce même nom et même prototype donc ainsi que le même comportement attendu.

    Quand tu vas donc lancer un jeu sous Linux via Wine, Wine dispose déjà de l'API Windows (en parti car pas tout pour le moment ^^) avec l'équivalent des DLL de Windows mais au format Linux (.so sous Linux, .dll sous Windows, pour mac je connais pas l'extension). Donc dans sa configuration, Wine a l'info que pour tout appel à telle DLL, il doit appeler tel fichier .so, ce qu'il fait donc.

    En revanche, l'utilisateur peut modifier la configuration de Wine afin d'utiliser directement les .dll de Windows, faut alors lui indiquer l'emplacement de la dite DLL et lui indiquer de l'utiliser en priorité et si absente, d'utiliser son équivalent. Ce principe permet alors de faire fonctionner des jeux et logiciels dont l'API utilisé n'est pas encore présent dans Wine puisque le kernel Windows lui étant assez bien géré de base par Wine, il peut utiliser l'API de Windows pour le chargement de bibliothèques dynamiques (les .dll de Windows justement ^^).

    En somme là encore nous n'avons pas d'émulation, mais une simple réécriture de l'API de Windows avec possibilité d'utiliser directement les fichiers de Windows.


  • Delta4g a écrit
    Bidouilles et cie. Dites moi, ça risque pas de chauffer et planter avec le super système de rack 4 disque de la DELTA serveur pas du tout aéré ?

    Tout est bidouille. La VoIp était bidouille. L'IPTV était bidouille. C'est en tout cas ce qu'en disait Orange. Maintenant ce sont des standards.

    Sans doute l'élément de langage déjà envisagé au siège de certains opérateurs, qui mettront 10 ans à se mettre au niveau ^^


  • boubouille a écrit
    Delta4g a écrit Bidouilles et cie. Dites moi, ça risque pas de chauffer et planter avec le super système de rack 4 disque de la DELTA serveur pas du tout aéré ? Tout est bidouille. La VoIp était bidouille. L'IPTV était bidouille. C'est en tout cas ce qu'en disait Orange. Maintenant ce sont des standards. Sans doute l'élément de langage déjà envisagé au siège de certains opérateurs, qui mettront 10 ans à se mettre au niveau ^^

    S'en foutent à mon avis les autres opérateurs que leur box fasse tourner des Vm, c'est pas le but premier du bouzin.

    Un Qnap ou un Synology fait le taf très bien et ça existe depuis belle lurette.

    Euh la voip et l'IPTV pas tant que ça puisque les solutions était achetées.

    Pour la TV, au début Free utilisait des passerelles DVB-SAT vers IP de la marque Anevia (française) qui a été fondé par des mecs de VLC : https://lafibre.info/free-les-news/interconnexion-flux-tv-chez-free/

    Pour la voip Alcatel-Lucent et Cisco proposait déjà en 2000 des solutions clés en main et c'est une certitude que Free n'a pas passé des mois les mains dans le cambouis a développer une solution propriétaire pour la voip; surtout vu le nombre de lignes à gérer, c'est pas la PME à 20 postes de papa dont on parle là, c'est des milliers de lignes entrantes/sortantes et il avait déjà fort à faire avec ses box et DSLAM maison.


  • Delta4g a écrit
    S'en foutent à mon avis les autres opérateurs que leur box fasse tourner des Vm, c'est pas le but premier du bouzin. Un Qnap ou un Synology fait le taf très bien et ça existe depuis belle lurette. Euh la voip et l'IPTV pas tant que ça puisque les solutions était achetées. Pour la TV, au début Free utilisait des passerelles DVB-SAT vers IP de la marque Anevia (française) qui a été fondé par des mecs de VLC : https://lafibre.info/free-les-news/interconnexion-flux-tv-chez-free/ Pour la voip Alcatel-Lucent et Cisco proposait déjà en 2000 des solutions clés en main et c'est une certitude que Free n'a pas passé des mois les mains dans le cambouis a développer une solution propriétaire pour la voip; surtout vu le nombre de lignes à gérer, c'est pas la PME à 20 postes de papa dont on parle là, c'est des milliers de lignes entrantes/sortantes et il avait déjà fort à faire avec ses box et DSLAM maison.

    Mon pôvre ami... Tu es tellement dans le Free bashing primaire que tu te contredis dans les grandes largeurs...

    La VoIP et l'IPTV avaient déjà été "inventées" donc Free n'avait aucun mérite. Cela n'a pas empêché Orange de dire que ce n'était "pas le but des bouzins" de l'époque. On se souviendra tous des diatribes enflammées des petits soldats comme toi (ou peut-être toi-même en personne, qui sait ?) pour expliquer aux gens que passer par la VoIP plutôt que le RTC pouvait être dangereux pour la santé, si nécessité d'appeler les secours pendant une coupure de courant. 

    Dans le même temps, les VM existent déjà elles aussi sur Qnap ou Synology depuis belle lurette donc cette fois ce sera de la bidouille. Par le seul fait que cela sera implémenté dans une box par Free, bien sûr !

    Sinon il va bien, Stéphane ? Il est content d'avoir des visionnaires comme toi dans ses équipes ?



  • A 30 € le raspberry, 60€ pour un équipement complet (SD, alim, boitier), je ne suis pas sur que ça vaille le coup de s'embéter à tenter de surcharger la mémoire et le CPU de la delta pour faire tourner une VM. Sur que la virtualisation approte de jolie possibilité, mais pour l'utilisateur lambda qui ne saura pas s'en servir ou l'utilisateur avancé qui se satisfera de son Pi, je ne vois pas trop le public visé. Ca sent la killer-feature pour le bidouilleur avancé, qui est sans doute déjà chez Free depuis longtemps (ou alors, il n'a pas pris la delta et plutôt un abo chez Sosh ou autre à pas cher)...

    Bref, c'est rigolo, mais je ne vois pas trop l'intérêt .. à voir si c'est une virtualisation "brute", ou s'ils pensent en faire quelquechose de plus pour interesser le plus grand nombre...


  • Delta4g a écrit
    boubouille a écrit Delta4g a écrit Bidouilles et cie. Dites moi, ça risque pas de chauffer et planter avec le super système de rack 4 disque de la DELTA serveur pas du tout aéré ? Tout est bidouille. La VoIp était bidouille. L'IPTV était bidouille. C'est en tout cas ce qu'en disait Orange. Maintenant ce sont des standards. Sans doute l'élément de langage déjà envisagé au siège de certains opérateurs, qui mettront 10 ans à se mettre au niveau ^^ S'en foutent à mon avis les autres opérateurs que leur box fasse tourner des Vm, c'est pas le but premier du bouzin. Un Qnap ou un Synology fait le taf très bien et ça existe depuis belle lurette. Euh la voip et l'IPTV pas tant que ça puisque les solutions était achetées. Pour la TV, au début Free utilisait des passerelles DVB-SAT vers IP de la marque Anevia (française) qui a été fondé par des mecs de VLC : https://lafibre.info/free-les-news/interconnexion-flux-tv-chez-free/ Pour la voip Alcatel-Lucent et Cisco proposait déjà en 2000 des solutions clés en main et c'est une certitude que Free n'a pas passé des mois les mains dans le cambouis a développer une solution propriétaire pour la voip; surtout vu le nombre de lignes à gérer, c'est pas la PME à 20 postes de papa dont on parle là, c'est des milliers de lignes entrantes/sortantes et il avait déjà fort à faire avec ses box et DSLAM maison.

    A ce compte , pourquoi prendre des QNap ou Synology quand un bon gros PC le fait encore mieux ?


  • Pour moi la machine serait sur un VPS dans le cloud, et la freebox ne serait qu'un terminal graphique. D'où l'intérêt d'avoir la fibre et un data center...

    Ensuite facturer au client une machine virtuelle selon ses besoins pour augmenter l'ARPU et le rendre captif.

    Non ???


  • boubouille a écrit
    Delta4g a écrit S'en foutent à mon avis les autres opérateurs que leur box fasse tourner des Vm, c'est pas le but premier du bouzin. Un Qnap ou un Synology fait le taf très bien et ça existe depuis belle lurette. Euh la voip et l'IPTV pas tant que ça puisque les solutions était achetées. Pour la TV, au début Free utilisait des passerelles DVB-SAT vers IP de la marque Anevia (française) qui a été fondé par des mecs de VLC : https://lafibre.info/free-les-news/interconnexion-flux-tv-chez-free/ Pour la voip Alcatel-Lucent et Cisco proposait déjà en 2000 des solutions clés en main et c'est une certitude que Free n'a pas passé des mois les mains dans le cambouis a développer une solution propriétaire pour la voip; surtout vu le nombre de lignes à gérer, c'est pas la PME à 20 postes de papa dont on parle là, c'est des milliers de lignes entrantes/sortantes et il avait déjà fort à faire avec ses box et DSLAM maison. Mon pôvre ami... Tu es tellement dans le Free bashing primaire que tu te contredis dans les grandes largeurs... La VoIP et l'IPTV avaient déjà été "inventées" donc Free n'avait aucun mérite. Cela n'a pas empêché Orange de dire que ce n'était "pas le but des bouzins" de l'époque. On se souviendra tous des diatribes enflammées des petits soldats comme toi (ou peut-être toi-même en personne, qui sait ?) pour expliquer aux gens que passer par la VoIP plutôt que le RTC pouvait être dangereux pour la santé, si nécessité d'appeler les secours pendant une coupure de courant.  Dans le même temps, les VM existent déjà elles aussi sur Qnap ou Synology depuis belle lurette donc cette fois ce sera de la bidouille. Par le seul fait que cela sera implémenté dans une box par Free, bien sûr ! Sinon il va bien, Stéphane ? Il est content d'avoir des visionnaires comme toi dans ses équipes ?

    Où je parle d'Orange ?

    Où je me contredis, tu le dis toi même, ça existait déjà ?

    Regarde ma date d'inscription sur UF undecided

    C'est juste qu'un NAS Qnap et Synology t'appartient, la Delta non et le jour où tu la rend, tu perds tout.

    Tout le monde sais que sur la Delta comme les Freebox antérieures, les fonctionnalités exotiques ne sont que des gadgets fonctionnels mais pas du tout stables même après 10 maj.

    Je suis au chômage tête de pioche et Richard qu'il aille se faire foutre je m'en fout, c'est pas demain que je travaillerais pour lui.


  • boubouille a écrit
    Delta4g a écrit ... Au fait, vous en êtes où, avec Djingo ? Non parce que, au mois de décembre, vous aviez semble-t-il largement de quoi répondre à Free. Ça devait sortir en avril, c'est ça ? :)

    Djingo c'est de la merde, je m'en fout complet de quoi tu me parles ?


  • sebc22 a écrit
    A ce compte , pourquoi prendre des QNap ou Synology quand un bon gros PC le fait encore mieux ?

    C'est pour la comparaison avec le Delta Serveur.

    Effectivement, vaut mieux un serveur HP Proliant qui va beaucoup moins chauffer et être plus robuste.


  • Starfix a écrit
    Pour moi la machine serait sur un VPS dans le cloud, et la freebox ne serait qu'un terminal graphique. D'où l'intérêt d'avoir la fibre et un data center... Ensuite facturer au client une machine virtuelle selon ses besoins pour augmenter l'ARPU et le rendre captif. Non ???

    Et encore mieux, une connexion 5G sur une box Android ou directement la puce sur la TV 4K et le FAI fourni juste son Appli TV.

    La TV ou la box redistribuant en wifi ou Ethernet la Connexion dans le logement.

    Point final.


  • C'est fou ici, tu donnes un avis contraire à la politique de la maison mère Iliad, hop, tu travailles forcément pour la concurrence et tu es une sous merde qui n'y connait rien.

    C'est plus la communauté Free, c'est la communauté freenazi pour certains, interdit de dire du mal du Führer et de ses idées.

    Et oh, je vous rappel comme ça que tout les freenautes sont un fbx et un RIB pour Iliad et son altesse sérénisime le Roi Xavier, pas la peine de vous exciter vous n'êtes pas dans son testament.



  • Delta4g a écrit
    boubouille a écrit Delta4g a écrit ... Au fait, vous en êtes où, avec Djingo ? Non parce que, au mois de décembre, vous aviez semble-t-il largement de quoi répondre à Free. Ça devait sortir en avril, c'est ça ? :) Djingo c'est de la merde, je m'en fout complet de quoi tu me parles ?

    Djingo Bell Djingo Bell lalalalala ???

    Ok je sors ! 




  • Delta4g a écrit
    sebc22 a écrit A ce compte , pourquoi prendre des QNap ou Synology quand un bon gros PC le fait encore mieux ? C'est pour la comparaison avec le Delta Serveur. Effectivement, vaut mieux un serveur HP Proliant qui va beaucoup moins chauffer et être plus robuste.

    Non le Hp ne va pas moins chauffé, mais mieux dissipé la chaleur. Et surtout le Hp va te couter bien plus chère en électricité!



RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Cinq consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant le contenu de l'article, pour nous signaler une erreur, une faute d'orthographe, une omission, merci de nous contacter exclusivement par ce formulaire.
  • Relisez-vous, n'abusez pas des majuscules et profitez de l'aide du navigateur en activant la correction orthographique